La santé oculaire de l’enfant

12 Sep 2017 | Sheena Taff

Les appareils numériques occupent de plus en plus de place dans nos vies. Nous gardons nos téléphones intelligents à portée de main et la prochaine génération ne pourra simplement plus s’en passer.

De nos jours, les enfants sont pratiquement exposés aux écrans dès la naissance : on pointe constamment nos téléphones en leur direction pour s’assurer de mettre chacun de leurs petits exploits sur les réseaux sociaux. Ces enfants développent une relation d’attachement à ces écrans lumineux avant même de prononcer leurs premiers mots.

Si de plus en plus de parents comprennent les risques de la dépendance à l’écran pour la forme physique, peu en reconnaissent les conséquences délétères pour la vue. En effet, le fait de fixer un point ultra-rapproché de façon prolongée accroît la fatigue oculaire, sans compter les effets de l’exposition à la lumière bleue nocive. En moyenne, les jeunes de 18 ans et moins passent plus de sept heures par jour devant un écran1 et 83 % de ceux âgés de 10 à 17 ans utilisent des appareils électroniques au moins trois heures par jour2.

image article-SheenaLes membres de la génération Y, tous presbytes en devenir, souffrent des conséquences de cette surexposition : maux de tête, difficulté à concentrer son regard, sécheresse oculaire et troubles du sommeil. Ce problème n’affecte cependant pas seulement les porteurs de lunettes, et il est temps de considérer les yeux vulnérables de nos enfants, aussi en proie à ses symptômes.

Beaucoup d’enfants sont privés d’examen de la vue : 37 % des parents indiquent que leur enfant n’en a jamais subi, 58 % croient que leur enfant n’en a pas besoin et 38 % sont convaincus que leur enfant est trop jeune pour connaître des problèmes oculaires. En réalité, un enfant sur quatre souffre d’un trouble de la vision non diagnostiqué qui nuit à son apprentissage4 et 90 % de ceux qui ont besoin de lunettes n’en portent pas5. Pourtant, l’examen de la vue est une composante essentielle du bilan de santé de l’enfant, et bien que l’American Optometric Association recommande au moins trois examens de la vue avant l’âge de six ans, la plupart des médecins prêchent pour l’examen annuel, qui permet de détecter et de corriger rapidement toute détérioration de la vision. Il en va du développement de l’enfant, puisqu’au cours des douze premières années de vie, 85 %* des apprentissages passent par les yeux.

À titre d’opticienne spécialiste de l’enfance et de la petite enfance, je rencontre chaque jour des parents qui ignorent que leur enfant a besoin de lunettes et qui se montrent sceptiques lorsque je les en informe. Ces mêmes parents sont souvent abasourdis de constater qu’en portant des lunettes, leur enfant réalise enfin le plein potentiel que ses problèmes de la vue l’empêchaient d’exploiter. Certains parents plus proactifs agiront aussi pour protéger les yeux de leur enfant de l’exposition à la lumière bleue nocive en choisissant un traitement Crizal® Prevencia® pour ses verres.

La solution semble évidente : réduire le temps passé devant l’écran. Or, ce n’est pas aussi simple. La lumière bleue est partout. Sa plus grande source est le soleil, mais des lumières DEL aux télévisions en passant par les tablettes, il est aussi difficile de s’en cacher à l’intérieur.

image sheena 2Les verres antireflet Crizal® Prevencia® filtrent la lumière bleue nocive tout en laissant vos yeux profiter des bienfaits de la bonne lumière. Dotés d’un indice E?SPF® de 50, ils reflètent 20 % de la lumière bleue nocive. À cela s’ajoute la protection antireflet et anti-rayure Crizal ainsi qu’une grande résistance aux salissures pour une facilité d’entretien hors pair.

Le traitement Crizal® Prevencia® convient à toutes les lunettes, mais son effet est optimisé lorsqu’il est appliqué au verre Eyezen. Idéal pour les enfants, les adolescents et les personnes ne manifestant encore aucune presbytie, les verres Eyezen sont plus adaptés à notre nouveau mode de vie que tout autre verre à foyer simple traditionnel. L’exposition à un appareil numérique demande beaucoup d’efforts à vos yeux et les caractéristiques du verre Eyezen vous aident à mieux voir en tout confort, peu importe la taille ou la proximité de l’écran. Les verres Eyezen avec traitement Crizal® Prevencia®, ralentissent l’apparition de la fatigue visuelle et facilitent la lecture des petits caractères tout en protégeant vos yeux de la lumière bleue nocive sans effort conscient de votre part.

Protégez vos yeux, vous n’en avez que deux!

(1) Selon la Kaiser Family Foundation, les jeunes âgés de 8 à 18 ans passent quotidiennement 7,5 heures devant un écran à des fins de divertissement.

(2) Un sondage mené par l’American Optometric Association (AOA) indique que 83 % des jeunes âgés de 10 à 17 ans utilisent un appareil électronique au moins 3 heures par jour.

(3) Source : rapport Vision Council VisionWatch Parent Child Vision Care, janvier 2016

(4) Source : site Web de l’AOA

(5) Cette statistique mondiale publiée par l’Essilor Vision Foundation a été retirée puisqu’elle ne représente pas la réalité des États-Unis

Je partage cette nouvelle