Lumière nocive

La lumière est ce qui nous permet de voir et de percevoir les couleurs, mais une
partie de celle-ci peut être nocive pour notre vision.

La lumière nocive se compose de rayons UV invisibles et de lumière bleu-violet visible
qui est émise par de nombreuses sources à l’intérieur comme à l’extérieur.

LES SOURCES

LES FAITS

  • Le cristallin d’un enfant laisse passer 6X plus de rayonnement nocif que celui d’un adulte.1
  • 30 % des adultes passent plus de 9 HEURES sur un appareil numérique chaque jour.2
  • Il est estimé que les DEL compteront pour environ 84% de toutes les sources d’éclairage d’ici 2020.3

LES RISQUES À
COURT TERME

Le scintillement et l’éblouissement engendrés par l’exposition à court terme à la lumière bleue nocive pourraient être l’une des causes de la fatigue visuelle, des maux de tête ainsi que de la fatigue physique et mentale.

LES RISQUES À
LONG TERME

À long terme, les rayons UV et la lumière bleu-violet, qui atteignent les tissus internes avant et arrière des yeux, sont un facteur qui contribue aux maladies oculaires telles que les cataractes et la dégénérescence maculaire liée à l’âge.5

Du fait d’une population vieillissante, et de l’espérance de vie grandissante, les occurrences de cataractes et de DMLA seront multipliées par 2 dans 30 ans.4

Il est important de protéger la vision dès un très jeune âge et tout au long de la vie. La protection
des yeux devrait être POUR TOUS LES VERRES. TOUS LES YEUX. TOUT LE MONDE.

Sources : 1- CIE 203:2012 - a computerized approach to transmission and absorption characteristics of the human eye - april 2012 - ISBN 9783902842411 / 2- The Vision Council, « 2015 Digital Eye Strain Report. » Hindsight is 20/20/20 : Protect Your Eyes from Digital Devices / 3- Frost & Sullivan’s Energy & Environment Outlook 2015. 2015 To-the-Point Trend 7 LED Lighting Presentation. Extrait de http ://www.slideshare.net/FrostandSullivan/2015-to-thepoint-trend-7-led-lighting / 4- Modèle d'extrapolation de DMLA simplifié Essilor International, DMS, EL, janv. 2013. ONU : Perspectives de la population mondiale, études épidémiologiques et marketing. / 5- McCarty CA, Taylor HR. A review of the epidemiologic evidence. linking ultraviolet radiation and cataracts. Dev Ophthalmol. 2002; 35:21-31. Sunlight and the 10-year incidence of age-related maculopathy: The Beaver Dam Eye Study. Arch. Ophthalmol., 122, 750-757. New discoveries and therapies in retinal phototoxicity, Serge Picard et Emilie Arnault, Points de Vue N°68, Spring 2013.

TROUVEZ UN
PROFESSIONNEL DE LA VUE

Entrez votre code postal